Trace ton cercle

Les dimanches de 11h00 à 11h30


Vous avez le pouvoir de faire changer les choses les dimanches de 11h00 a 11h30. nous vous invitons à nouveau à agir dans les marges et les interstices des règles actuelles. À faire culture sans en attendre l’autorisation. À faire lien avec d’autres “oublié.es”. À mettre la crise en débat, en faisant résonner des formes artistiques avec des lieux et des situations symboliques.

Une craie, un cercle et vous reprenez le pouvoir.

Retrouvez ici des lieux culturels de nos actions communes

Pour nos enfants, pour les adolescents, les étudiants et les stagiaires :

• Pour qu’ils puissent retrouver des formations et des études en présentiel à 100% auprès de tous leurs profs qu’ils apprécient et soutiennent ;
• Pour que les mouvements de jeunesse et tous les sports leur soient ouverts sans aucune restriction ;
• Pour qu’ils puissent se retrouver, nouer des contacts essentiels à leur développement et à leur vie future ;
• Pour que les entreprises puissent à nouveau les accueillir, les former, leur donner la motivation et un objectif professionnel.

Parce qu’on ne veut pas rester sans rien faire, nous traçons ENSEMBLE chaque dimanche des milliers de cercles!

TRACE TON CERCLE, c'est aussi un Think Tank "Traceurs de Solutions" avec des experts.

RETOUR sur les évènements du bois de La Cambre (1er Avril 2021)- Le mot de Virginie Van Lierde, co-fondatrice de Trace Ton Cercle:

LA BOUM:

Il m'a fallu quelques heures pour digérer ce que j'ai vécu aujourd'hui.

J'ai vécu une scène de guerre.

Une scène que je ne pensais jamais vivre dans mon pays que je chéris.

Une scène de catastrophe.

J'ai vu des jeunes se faire charger par des chevaux et des jeunes jeter des canettes et des bouteilles sur les mêmes chevaux.

J'ai vu une cavalière chuter et des jeunes crier de peur.

J'ai vu des jeunes immobilisés par des colsons et un policier revenir à sa base complètement sonné, la tête en sang.

J'ai vu des auto-pompes balancer leur eau sur les jeunes et avancer sans regarder derrière.

J'ai vu des jeunes se faire dégager à droite par des policiers et revenir par la gauche.

J'ai tout vu; et tout ça, en me sentant infiniment impuissante, derrière les larmes, de voir l'état de mon pays. L'état de notre jeunesse.

Je suis choquée. La citoyenne que je suis, la mère que je suis, est révoltée.

Les jeunes étaient là pour boire un verre, ce n'était pas une manifestation, c'était un poisson d'avril, c'était bon enfant.

Des policiers sont arrivés et ça a rapidement dégénéré.

Bien sûr, les jeunes se sont sentis envahis et encore une fois méprisés.

Bien sûr, les policiers doivent obéir à des ordres qui n'ont plus de sens et qu'ils aimeraient renier sans perdre leur travail.

Philippe Close, où est le principe de proportionnalité?

Ces mesures ont été considérées illégales hier. Comment pouvez-vous demander à vos policiers d'aller au front?

Alexander De Croo, Frank Vandenbroucke, ce sont des jeunes, NOS jeunes, ce sont NOS enfants.

Ils voulaient boire un verre, profiter du soleil, s'amuser.

Ils étaient à l'extérieur.

Tous les soirs, ils sont là. Au BDC, au PDW, au cinquantenaire, à la Boverie... Ils doivent se retrouver, leur santé mentale en dépend.

Ils n'ont plus d'école, plus d'université, plus de sport...

Pourquoi les charger?

Etait-ce votre orgueil qui était vexé par ce poisson d'avril rudement bien mené?

Etait -ce le manque d'adhésion grandissant qui vous place en difficulté?

Etait-ce la bêtise de persévérer dans des mesures qui montrent leur inefficacité?

Alexander De Croo Frank Vandenbroucke rencontrons-nous, discutons de premier ministre à citoyens.

Vous nous perdez.

Nous n'avons plus confiance.

Vous mettez notre pays en état de guerre.

Vous vous trompez.

Cette crise doit être gérée différemment, vous pouvez penser autrement.

Soyons innovants. Montrons que la Belgique est forte et fière.

Je veux croire que nous pouvons encore faire bouger les lignes.

je ne veux plus vivre ce sentiment d'impuissance que j'ai vécu aujourd'hui à 17h45.

Aux jeunes, continuez, exprimez-vous, venez défendre vos idées, manifestez votre colère, essayez d'être non-violents et soyez prudents.

Trace ton cercle / Teken je hart

se bat pour vous.